14Dec2016
Author
SOA Blog
Category
Canada, Health care
Tags
,

The Genesis of the Group and Health Core Canadian Exam

En français
Interview with Karen A. Shelton

The Society of Actuaries (SOA) takes its commitment to education very seriously—to provide basic education in the fundamental principles of actuarial science, as well as advanced education, professional development and continuing education for practicing actuaries. Within the SOA’s education system, as in any enterprise, it is important to integrate best practices, step back and take a look at all processes and procedures, and ask:
• Are they meeting customer needs?
• Should they be changed or refreshed?
• How can we make the user experience even better?

That is what a group of 13 individuals (including four Canadians)—with varying areas of focus, levels of experience, and countries of residence—did to help form the current FSA curriculum in 2013. One of the outputs of that examination of the syllabus was the development of the Group and Health Core Canadian Exam (G&H Core Canadian Exam).

Identifying the Needs
The first step of the process was identifying what needed to be changed or updated, in this case, the allocation of topics from the prior fellowship exam into the current structure. The second step involved filling in the gaps with relevant Canadian content.

Getting to Work
What was apparent to the group was the need to more adequately cover topics and information necessary to practice as a Group and Health actuary in Canada.

“To achieve our goal of including nation-specific topics as part of the Group and Health Core Canadian Exam, we first referenced the Canadian Institute of Actuaries’ (CIA’s) Practice Education Course (PEC) which is the capstone course in Canada for candidates working toward their FCIA designations,” said Karen Shelton, Group and Health Curriculum General Officer at the time. “The entire committee—including the Canadian constituents who are both FSAs and FCIAs—collectively worked together in a spirit of collaboration and inclusion to develop a curriculum that would be meaningful, relevant and up to date for all candidates.”

What the Syllabus Looks Like
The core syllabus is comprised of seven learning objectives, three of which are common between the United States and Canadian core exams.

“In other words, the readings and learning outcomes are identical for these learning objectives,” said Shelton. “The remaining four learning objectives differ and cover topics such as government programs, regulation and taxation, financial reporting and post-retirement benefit accounting.”

Of the five exam hours, two are “common” and three are “nation-specific.” The G&H Core Canadian Exam has a larger portion of nation-specific topics than any other track. The committee felt this was of utmost importance given the differences between health systems in the United States and Canada.

“Candidates who write the Canadian exam will still be required to learn basics on the U.S. system and vice versa,” added Shelton. “We believe it’s important for those seeking their FSA designation to have an understanding of multiple health care systems. It widens their scope of understanding.”

Moving Forward
Although the G&H Core Canadian Exam was first offered in 2013, the syllabus is revisited annually to ensure the latest and most relevant information is being included. This is a coordinated effort, where the committee conducts research throughout the year, seeking input from the Core Canadian Exam question writing team, other industry experts and the CIA. The Canadian health care landscape is forever changing, and the committee is dedicated to this task for the benefit of the candidates. The continued goal is for Canadian candidates to see the value in pursing the Group and Heath track to their fellowship.

“The developments on the Canadian content within the G&H FSA exam structure is one of the proudest accomplishments during my tenure as Group and Health Core Curriculum General Officer,” said Shelton. “We really do work together to bridge gaps and do the best for our candidates taking exams and our membership as whole.”

Karen A. Shelton, FSA, MAAA, is an actuary with UnitedHealthcare National Accounts. She can be reached at karen_shelton@uhc.com.


La genèse du principal examen canadien en assurance groupe et santé
Entrevue avec Karen A. Shelton

La Société des actuaires (SOA) prend son engagement envers l’enseignement très au sérieux—pour fournir l’enseignement sur les principes fondamentaux de la science actuarielle, ainsi que pour l’enseignement avancé, le développement professionnel et la formation continue pour les actuaires en pratique. Dans le système d’enseignement de la SOA, comme dans toute entreprise, il est important d’intégrer les meilleures pratiques, de faire un pas en arrière, d’examiner tous les processus et procédures, et de se demander :

• Rencontrent-ils les besoins des clients?
• Doivent-ils être changés ou mis à jour?
• Comment pouvons-nous améliorer encore plus l’expérience client?

Voici ce qu’un groupe de 13 personnes (incluant quatre canadiens)—de secteurs de concentration variés, avec divers niveaux d’expérience et pays de résidence—ont fait pour former le curriculum menant à l’obtention du FSA en 2013. Un des résultats de l’examen du syllabus a été le développement du principal examen canadien en assurance groupe et santé.

Identification des besoins
La première étape du processus a consisté à identifier ce qui devait être changé ou mis à jour, dans ce cas, l’allocation des sujets de l’ancien examen passage dans la structure actuelle. La seconde étape impliquait de combler les écarts avec du contenu canadien.

Passer à l’action
Ce qui apparaissait évident pour le groupe était le besoin de couvrir plus adéquatement les sujets et l’information nécessaires pour la pratique d’actuaire en assurance groupe et santé au Canada.

“Pour atteindre nos objectifs d’inclure des sujets spécifiques à la nation comme faisant partie du principal examen canadien en assurance groupe et santé, nous avons d’abord référencé le cours d’enseignement de pratique (PEC) de l’Institut canadien des actuaires (ICA) qui est la pierre angulaire au Canada pour les candidat(e)s qui travaillent sur l’obtention de leur désignation FICA, ” nous confiait Karen Shelton, directrice du curriculum groupe et santé à cette époque. “ Le comité tout entier—incluant les constituants canadien qui sont FSA et FICA—a travaillé de concert dans un esprit de collaboration et d’inclusion au développement d’un curriculum qui serait significatif, pertinent et à jour, pour tous les candidats. ”

Le contenu du syllabus
Le syllabus principal comprend sept (7) objectifs d’apprentissage, dont trois (3) sont communs pour les principaux examens des États-Unis et du Canada.

“En d’autres mots, les résultats des lectures et des apprentissages sont identiques pour ces objectifs d’apprentissage, ” de dire Mme Shelton. “Les quatre (4) objectifs d’apprentissage restants diffèrent et couvrent des sujets tels que les programmes gouvernementaux, la réglementation et la taxation, les rapports financiers et la comptabilité des bénéfices après la retraite.”

Dans les cinq (5) heures d’examen, deux (2) sont “communes” et trois sont “spécifiques à la nation.” Le principal examen canadien en assurance groupe et santé comporte une plus grande portion de sujets spécifiques à la nation, que tout autre cheminement. Le comité sentait que cela revêtait une extrême importance, en raison des différences entre les systèmes de santé des États-Unis et du Canada.

“Les candidats qui complètent l’examen canadien devront encore apprendre les bases du système américain, et vice versa,” d’ajouter Mme Shelton. “ Nous croyons qu’il est important que ceux et celles qui travaillent sur l’obtention de leur désignation FSA aient une compréhension de plusieurs systèmes de soins de santé, ce qui élargit la portée de leur compréhension.”

Aller de l’avant
Bien que le principal examen canadien en assurance groupe et santé ait été offert pour la première fois en 2013, son syllabus est revisité à chaque année pour assurer qu’il comporte des informations les plus pertinentes et qui sont mises à jour. C’est un effort coordonné, dans lequel le comité effectue des recherches toute l’année durant, en cherchant des avis auprès de l’équipe de conception de l’examen principal canadien, auprès d’autres experts de l’industrie, et de la CIA. Le paysage canadien des soins de santé est en changement constant, et le comité s’est engagé envers cette tâche pour le plus grand bénéfice de tous les candidats. L’objectif poursuivi est que les candidats canadiens perçoivent la valeur d’intégrer la piste des assurances groupe et santé dans leur développement.

“Les développements du contenu canadien dans la structure de l’examen FSA des assurances groupe et santé est un des accomplissements dont je suis la plus fière, parmi mon service de directrice du curriculum général des assurances groupe et santé, ” nous confiait Mme Shelton. “ Nous travaillons vraiment ensemble pour combler les manques et pour faire de notre mieux pour nos candidats qui passent leur examen, et pour notre adhésion dans son ensemble.”

Karen A. Shelton, FSA, MAAA, est actuaire pour United Healthcare National Accounts. Vous pouvez la rejoindre à l’adresse karen_shelton@uhc.com.

Sharing is caring.
  • Subscribe to our feed
  • Tweet about this post
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn

Discussion

No responses to "The Genesis of the Group and Health Core Canadian Exam"

There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment